Lorsqu’il a été intercepté par les patrouilleurs de la Sûreté du Québec deux jours plus tard à Richmond, il conduisait le véhicule volé encore une fois en état d’ébriété.
Lorsqu’il a été intercepté par les patrouilleurs de la Sûreté du Québec deux jours plus tard à Richmond, il conduisait le véhicule volé encore une fois en état d’ébriété.

Intercepté deux fois en quatre jours pour conduite en état d’ébriété

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Un multirécidiviste de l’alcool au volant se retrouve derrière les barreaux non pas pour une, mais pour deux nouveaux épisodes de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool.

Michel Couture a été arrêté une première fois pour conduite avec les capacités affaiblies le 4 septembre dernier après une interception dans le secteur de Melbourne.

Son permis de conduite a été suspendu, puis son véhicule saisi.

Il a été libéré en promettant de se présenter au tribunal en novembre prochain.

Au lieu de respecter ses ordonnances, Couture a choisi de se trouver un autre véhicule.

Deux jours plus tard, il s’est introduit par effraction dans une résidence pour y voler des clés avant de partir avec le véhicule qui se trouvait dans la cour.

L’individu de 50 ans ne s’est cependant pas limité à se promener avec un véhicule qui ne lui appartenait pas sans permis de conduire.

Lorsqu’il a été intercepté par les patrouilleurs de la Sûreté du Québec deux jours plus tard à Richmond, il conduisait le véhicule volé encore une fois en état d’ébriété.

Michel Couture a même résisté à son arrestation lors de cet autre épisode avec les autorités le 8 septembre dernier.

Cette fois, le système de justice s’est occupé de lui.

L’individu est retourné derrière les barreaux qu’il avait visités pour trois mois lors de sa dernière condamnation pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool.

Couture a comparu cette semaine dans tous ses dossiers qui ont été regroupés devant le tribunal.

Le ministère public a maintenu son objection à sa remise en liberté.

Son avocate Me Karine Poliquin a reporté tous les dossiers au 2 octobre prochain.