Le rang Saint-Joseph est sérieusement endommagé à la suite du glissement de terrain qui s'est déroulé vendredi à Saint-Maurice.

Inondations: 70 maisons touchées à Maskinongé

Le secteur sud de la municipalité de Maskinongé vit une nouvelle période de crue des eaux printanières. Quelque 70 maisons de la route Langue-de-Terre et du chemin Montréal sont entourées d'eau, si bien que les citoyens n'y circulent plus en voiture.
Un petit glissement de terrain est survenu le long du boulevard des Chenaux à Trois-Rivières.
La chaloupe est le moyen de transport privilégié par plusieurs personnes depuis quelques jours, conséquence d'un niveau d'eau à la hausse du côté du lac Saint-Pierre.
«Le fleuve est à trois mètres. C'est haut, mais c'est stable. Personne n'a été évacué», raconte Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile, qui demeure aux aguets en cette période de l'année.
Le maire de Maskinongé, Roger Michaud, rappelle que cette situation est toujours la même lorsque le printemps se manifeste.
«Ça va bien. Tout le monde a son bateau. Si une personne n'en a pas, elle s'arrange avec son voisin.»
M. Michaud ne semble pas se faire de mauvais sang à la vue de la montée du niveau d'eau.
«Les gens ne manquent pas d'électricité. Tant qu'il y a de l'électricité, je ne suis pas inquiet. Mais si tu manques de courant, c'est une question de chauffage. L'eau est froide et le manque de chauffage cause des problèmes d'humidité», raconte M. Michaud, en précisant que les résidents du secteur savent qu'ils peuvent compter sur la Municipalité s'ils désirent être évacués.
La route Langue-de-Terre est recouverte d'eau depuis environ 10 jours en raison de la fonte des neiges et de la pluie. Maintenant que le lac Saint-Pierre a un haut niveau d'eau et que la rivière Maskinongé déborde, la crue des eaux devrait durer environ deux semaines de plus, selon le maire de Maskinongé.
Une autre route est inondée depuis les dernières heures. Il s'agit du rang Baril qui relie Sainte-Angèle-de-Prémont à Saint-Alexis-des-Monts. La route est fermée jusqu'à nouvel ordre, car la rivière du Loup déborde sur deux sections de l'axe routier.
Aucune évacuation n'a été effectuée concernant cette fermeture de route. Les automobilistes doivent emprunter un chemin de contournement.
Glissements de terrain
La Sécurité civile surveille attentivement les cours d'eau, mais aussi les glissements de terrain. Deux nouveaux glissements ont été répertoriés au cours des dernières heures, dont un qui s'est manifesté lundi matin derrière des résidences du boulevard des Chenaux à Trois-Rivières. Le sol a légèrement glissé dans le bas de la côte longeant la rivière Saint-Maurice.
Le deuxième glissement de terrain est survenu à Saint-Léon-le-Grand. Une parcelle de terrain mesurant 125 pieds de long sur 80 pieds de large et 25 pieds de hauteur a décroché à environ 30 pieds du rang de l'Isle. Ce glissement s'est déroulé sur une terre agricole. Dans les deux cas, la Sécurité civile a dépêché des équipes de spécialistes afin d'analyser la situation.
Du côté de Saint-Maurice, le rang Saint-Joseph a continué de s'effriter au cours de la journée de samedi à la suite du glissement de terrain survenu vendredi. La situation ne s'est pas dégradée depuis.