Un homme avait été trouvé inanimé, le 2 février 2019, dans cet immeuble, à Shawinigan, à la suite d’un incendie.

Incendie mortel: des problèmes de consommation et la maladie mentale en cause

SHAWINIGAN — La maladie mentale et des problèmes de consommation ont vraisemblablement eu un rôle à jouer dans la mort d’un homme, qui a péri dans un incendie, survenu il y a presque un an jour pour jour, sur l’avenue Georges, dans le quartier Saint-Marc, à Shawinigan.

Stéphane Gravel, 49 ans, était inanimé lorsqu’il a été extirpé de son logement en flammes, dans la nuit du 2 février 2019. La peau de ses mains était en lambeaux. Selon le rapport de la coroner Renée Leboeuf, il est décédé par asphyxie.

M. Gravel était connu pour avoir des problèmes importants de consommation d’alcool et de drogue. Il fumait aussi beaucoup. Il était également atteint de problèmes de santé mentale. «Il souffre d’un trouble obsessionnel compulsif et ramasse des objets de toutes sortes, son logement est encombré et insalubre. Plusieurs bouteilles et des cendriers pleins sont trouvés sur les lieux», peut-on lire dans le rapport.

M. Gravel vivait seul. Il avait été vu la veille de l’incendie vers l’heure du midi. Il était ivre.

Un trou se trouvait dans le plancher entre le salon et la chambre où l’incendie s’est déclaré. C’est à cet endroit que gisait le corps du quadragénaire. «M. Gravel étant en état d’ébriété, il est possiblement tombé avec une cigarette et cela a produit un incendie», explique Me Leboeuf, dans son rapport.

Six logements se trouvaient dans cet immeuble. Heureusement, les autres locataires n’ont pas été blessés. Il n’est pas spécifié dans le rapport si M. Gravel faisait l’objet d’un quelconque suivi du réseau de la santé.