Un bâtiment commercial est actuellement la proie des flammes sur le chemin Chemin de la Grande-Carrière à Louiseville.

Incendie majeur à Louiseville

Louiseville — Un bâtiment commercial du chemin de la Grande-Carrière à Louiseville a été la proie des flammes, samedi après-midi. Le bâtiment qui abritait différents types de véhicules est une perte totale. Personne n’a toutefois été blessé lors de l’incendie.

Vers 14 h, samedi, le Service incendie de Louiseville a reçu un appel pour un incendie de bâtiment majeur avec flammes et fumée apparentes. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre sur place, il s’agirait selon toute vraisemblance d’un bâtiment qui appartient à Lessard Transport.

«L’incendie se limite au niveau du garage seulement, mais on parle quand même d’une grande superficie de 200 pieds. À l’intérieur, on retrouvait des roulottes, des motorisés et des bateaux. On parle environ de 30 à 35 équipements. C’est une perte totale, on ne pouvait rien faire», explique le chef des pompiers de la Ville, Marcel Lupien.

Pendant plusieurs heures, une quarantaine de pompiers ont ainsi combattu les flammes, limitant les dégâts à un seul bâtiment. Un important panache de fumée était d’ailleurs visible de l’autoroute 40 en après-midi, samedi.

Aux premières loges de l’incendie, alors qu’il était l’un des premiers à être sur place samedi, le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, a pour sa part fait aller ses contacts afin d’épargner les véhicules ambulanciers qui se trouvaient dans un garage à proximité de l’incendie.

«Quand je suis arrivé sur place, ce qui m’a le plus inquiété, c’était de savoir que des véhicules ambulanciers se trouvaient dans un garage juste à côté de l’incendie. Les ambulances ont finalement toutes été transférées dans un entrepôt de meubles Canadel en quelques minutes et aucun service à la population n’a été affecté», soutient-il.

Vers 16 h, les sapeurs avaient réussi à contenir les flammes grâce à une tranchée effectuée entre les murs du garage par une pelle mécanique pour empêcher que le feu se propage aux autres entreprises qui se trouvaient dans le même regroupement de bâtiments.

On parle ici d’un dépanneur, d’une imprimerie, d’un garage pour les ambulances, d’une succursale de Lebeau vitres d’autos ainsi que de l’entreprise Émondage Mario Béland qui ont été épargnés.

«C’est malheureux pour le bâtiment et les véhicules, mais c’est une bonne nouvelle en soi, car il n’y a eu aucune perte de vie et les appartements ont pu être épargnés», mentionne M. Deshaies.

Un appel général a par ailleurs été donné pour les pompiers de Maskinongé et de Yamachiche, en plus des pompiers de Sainte-Ursule pour une présence en caserne.

La cause de l’incendie est pour l’instant inconnue.