Le conducteur du camion-benne qui avait pris feu près du boulevard des Chenaux, le mois dernier, a succombé à ses blessures mardi.

Incendie d’un camion-benne: le chauffeur a succombé à ses blessures

TROIS-RIVIÈRES — Le chauffeur qui avait été gravement brûlé dans l’incendie de son camion-benne, le 23 juillet dernier, près de l’Institut secondaire Keranna, sur le boulevard des Chenaux, a succombé à ses blessures.

L’accident s’était produit tôt le matin, près de la piste cyclable qui traverse le boulevard. Le camion était en train de vider son chargement de pierre lorsque sa benne a touché les fils de moyenne tension d’Hydro-Québec. La cabine du véhicule avait pris feu et son conducteur, un homme dans la soixantaine, avait subi de graves brûlures. Il avait été hospitalisé à Trois-Rivières avant d’être transféré au Centre hospitalier universitaire de Québec, qui traite les grands brûlés.

Selon ce que ses proches ont indiqué sur Facebook, le conducteur, qui travaillait pour le Groupe Neault, a rendu l’âme mardi. L’identité de l’homme n’a toutefois été dévoilée ni par la police de Trois-Rivières ni par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), qui avaient toutes deux ouvert une enquête sur les circonstances de ce décès.

L’enquête de la CNESST se poursuit d’ailleurs et un rapport devrait être produit d’ici six mois. Du côté policier, l’enquête n’avait pas permis de trouver des éléments criminels autour de ce triste événement.

Un coroner se penchera également sur les circonstances du décès.