Incendie criminel à Shawinigan

Une dame a été arrêtée pour avoir mis le feu à son logement, jeudi, vers 21 h 45, sur la rue Gignac, à Shawinigan.
«L'enquête a permis de démontrer que c'était un incendie criminel. Le feu aurait pris naissance dans un matelas. Une femme qui réside sur place a été arrêtée», explique la sergente Mélanie Dumaresq, porte-parole de la Sûreté du Québec.
À l'arrivée des pompiers de Shawinigan, l'incendie était pratiquement éteint. Les dommages se limitent à la pièce touchée. Il a quand même fallu que l'immeuble de quatre logements soit évacué, soit une dizaine de personnes.
Ils ont pu réintégrer leur logement, à part ceux qui vivaient à l'endroit où les flammes ont pris naissance. Pour ce qui est de la suspecte, elle devait comparaître, vendredi, au palais de justice de Shawinigan, sous une accusation d'incendie criminel.