L’incendie est survenu mardi en début de soirée.

Incendie chez Matériaux spécialisés [VIDÉO]

Louiseville — Un incendie a détruit mardi une partie de la production de la compagnie Matériaux spécialisés Louiseville sans toutefois toucher l’usine de la compagnie.

Les pompiers de Louiseville ont reçu l’appel vers 19 h 20 pour un incendie dans la cour extérieure de l’usine située à l’angle de la rue Saint-Paul et de l’avenue Saint-Augustin. Le feu a pris naissance dans une pile de paquets de panneaux isolants. Ces panneaux auraient été fabriqués la veille de l’incendie.

«Le feu a pris dans notre matériel de produits finis. Quelques palettes ont brûlé, on n’est pas sûr exactement de la cause, et c’est quelques dizaines de milliers de dollars en inventaire perdu», déclare Patrick Wellington, président de l’entreprise.

Le feu a été remarqué par un employé de la compagnie, selon Alain Béland, directeur du service de sécurité incendie de la Ville de Louiseville. «La compagnie place les paquets en quarantaine, c’est-à-dire à part de la cour générale, en cas de feu. Il y aurait un tison qui aurait passé. Il y avait 125 paquets à l’extérieur. Quand on levait les paquets, les tisons tombaient. Le feu courait à la grandeur des paquets. Il a fallu dépiler les paquets, un à la fois. Les gars brassaient le sheathing pour éteindre le feu», mentionne le chef des pompiers qui croit que si cette pile n’avait pas été mise à l’écart, la production entassée dans la cour générale aurait probablement été détruite. 

Les quelque 20 pompiers sur les lieux ont veillé à protéger un immeuble à logements situé près des lieux tout en arrosant abondamment les paquets de panneaux isolants. Beaucoup de fumée s’est dégagée de cet incendie et les pompiers ont dû composer avec de forts vents.

Le feu a causé des dommages aux produits finis de Matériaux spécialisés Louiseville.

«Deux chariots élévateurs de la compagnie levaient les piles. On a dû défaire chaque paquet», précise M. Béland.

La longue intervention des pompiers a pris fin mercredi vers 5 h 20. Selon M. Béland, de l’eau provenant de l’intervention des pompiers est entrée dans l’usine. Les pompiers ont aussi demandé en renfort trois employés des travaux publics afin de déboucher des trous d’homme, car l’eau était abondante dans la rue. «Il n’y a pas de dommage à la bâtisse. Et il n’y a pas eu de blessures, Dieu merci, à personne», dit M. Wellington.

L’usine était en exploitation mercredi.