Voilà ce qui restait jeudi matin du restaurant de Saint-Roch-de-Mékinac. Une enquête de la SQ est en cours.
Voilà ce qui restait jeudi matin du restaurant de Saint-Roch-de-Mékinac. Une enquête de la SQ est en cours.

Incendie au Restaurant et motel Saint-Roch: «Je suis sous le choc»

Trois-Rivières — Le Restaurant et motel Saint-Roch a été complètement détruit par un incendie mercredi soir.

Le propriétaire, Claude Dumont, ancien maire de la municipalité, n’a pas caché qu’il était complètement dévasté. «Je suis sous le choc. Ça ne peut pas être autrement quand tu travailles pendant des années sur quelque chose et qu’il arrive ça», a-t-il laissé tomber.

Le commerce, qui existe depuis plus d’une trentaine d’années, appartenait au départ à sa conjointe. À la suite du décès de celle-ci, il a pris sa relève. Au bout du fil, les émotions semblaient le submerger. 


« Je suis présentement sur les lieux du sinistre pour y installer des rubans jaunes. Je regarde ça et je n’y crois pas encore. »
Claude Dumont, propriétaire

Le service des incendies a reçu l’appel vers 19 h 30 mercredi. À leur arrivée, les pompiers ont constaté un embrasement généralisé du commerce. Des explosions avaient également été signalées, probablement à cause de la présence de gaz propane dans l’établissement.

Le propriétaire Claude Dumont était complètement dévasté par le sinistre. Il ignore encore s’il va reconstruire.

Malgré les efforts des sapeurs, le restaurant et les unités de motel sont une perte totale. «Nous avons utilisé une pelle pour tenter au moins d’arrêter la propagation des flammes vers les motels mais cela s’est avéré impossible. Nous sommes donc demeurés en mode défensif», a expliqué le chef des pompiers de la Régie intermunicipale des incendies de la Vallée Saint-Maurice, Alain Beauséjour.

Sur place, on a dénombré pas moins d’une trentaine de pompiers. Les pompiers de la Régie des incendies du Centre-Mékinac et de Shawinigan sont en effet venus en renfort à ceux de la Vallée du Saint-Maurice. Heureusement, personne n’a été blessé.

Le restaurant était fermé en raison des mesures gouvernementales mises en place pour contrer la COVID-19. Le chef Beauséjour précise avoir remis la scène à la Sûreté du Québec lorsqu’il a quitté les lieux vers 23 h 30. Il n’a rien constaté de suspect, du moins à première vue. Une enquête est présentement menée par la SQ sur les causes et les circonstances de l’incendie.

Pour sa part, M. Dumont dit ignorer ce qui a bien pu se passer. «J’aimerais bien ça le savoir justement», a-t-il répondu.

Quant à savoir si une reconstruction est possible, M. Dumont n’est pas en mesure de se prononcer encore. «Je regarde ça avec les assurances. Je ne suis pas vraiment en position de répondre pour l’instant mais dès que je le saurai, je le ferai savoir», a-t-il conclu.

Sept à huit personnes travaillaient normalement dans ce commerce de Saint-Roch-de-Mékinac, situé sur la route 155.