Incendie à Louiseville: la cause de Sonia Dumas reportée

La cause de Sonia Dumas, cette femme qui est accusée d'avoir mis le feu à un immeuble à logements de Louiseville le 4 janvier dernier, a été reportée au 27 janvier.
Jeudi, son avocat Me Emmanuel Ayotte a en effet fait savoir au tribunal qu'une demande avait été faite par l'hôpital afin de prolonger son évaluation psychiatrique visant à déterminer son aptitude à comparaître. La dame de 45 ans sera donc ramenée en cour la semaine prochaine.
Celle-ci a été formellement accusée d'incendie criminel et de bris de probation pour avoir omis de garder la paix et d'avoir une bonne conduite dans un dossier judiciaire antérieur.
Lors de sa comparution, elle était apparue désorientée dans le box des accusés. L'accusée est, semble-t-il, atteinte d'une problématique de santé mentale. Selon des voisins, elle aurait déjà tenté de mettre le feu à son logement à quelques reprises.
Le 4 janvier, la suspecte aurait vraisemblablement réussi. Selon une hypothèse avancée par le service d'incendies, c'est une cigarette, jetée délibérément dans une poubelle de son logement, qui serait la cause de l'incendie.
Celui-ci avait grandement endommagé cet immeuble de 12 logements de la rue Notre-Dame Sud. Près de 20 personnes s'étaient retrouvées à la rue.
nancy.massicotte@lenouvelliste.qc.ca