Guy Bédard plaide coupable

La Tuque — Guy Bédard a réglé ses comptes avec la justice en plaidant coupable à des accusations de menace de causer la mort ou des lésions corporelles et de possession non autorisée d’une arme prohibée ou à autorisation restreinte.

Bédard, un citoyen de 55 ans de Trois-Rives, a reconnu ses gestes le 25 mars au palais de justice de La Tuque. L’individu avait menacé de s’en prendre à Guy Cossette, un homme de Saint-Roch-de-Mékinac qui a subi un procès en février pour des accusations de voies de fait graves, d’agression armée et de port de couteau dans un dessein dangereux. Guy Bédard était un des plaignants dans cette affaire.

Guy Cossette a été acquitté de toutes les accusations. Lorsque le verdict du jury a été dévoilé au palais de justice de Shawinigan, la décision a ensuite été communiquée à Guy Bédard par une personne du système judiciaire de Shawinigan. C’est par l’entremise de cette personne que Bédard a proféré une menace à l’endroit de Guy Cossette. Le juge David Bouchard a accordé à Guy Bédard une absolution conditionnelle et lui a imposé une probation de 12 mois. Il est interdit à Bédard de communiquer directement ou indirectement avec Guy Cossette et les membres de sa famille immédiate. Il ne peut se trouver au lieu de résidence de ce dernier. En plus de ne pas troubler l’ordre public et d’avoir une bonne conduite, Guy Bédard ne peut être en présence physique de Guy Cossette. Le tribunal lui impose également une interdiction de posséder, de porter ou d’acquérir des armes.

Guy Bédard doit verser 150 $ au Centre d’aide aux victimes d’actes criminels.