Guillaume Picotte

Guillaume Picotte: les parties discutent

L'allure des discussions entre les avocats au dossier de Guillaume Picotte pourrait permettre à celui-ci de se conclure autrement que par un procès.
Picotte, 19 ans, est accusé d'être impliqué dans un complot de meurtres multiples dans le secteur de Trois-Rivières-Ouest en mars 2016. Les policiers avaient intercepté Picotte et un individu d'âge mineur dans une voiture qui circulait sur le boulevard des Chenaux. Picotte est aussi accusé de complot pour enlever une adolescente, de complot pour s'introduire par effraction dans la maison de cette dernière, de complot pour commettre des vols qualifiés, de tentative d'introduction par effraction dans ladite maison et de possession d'armes blanches dans un dessein dangereux.
Picotte était de retour vendredi au palais de justice de Trois-Rivières. Son avocat, Me Guy Quirion, a déclaré au juge Raymond W. Pronovost que les discussions avec Me Benoit Larouche risquent d'aboutir en septembre.
Aucune date pour la tenue d'un procès n'a été fixée. Les parties se reverront le 15 septembre à l'occasion du prochain terme des assises.
Picotte demeure détenu dans l'attente des procédures judiciaires.
Pour sa part, l'individu d'âge mineur a plaidé coupable le 21 février dernier à sept des neuf accusations auxquelles il faisait face. Ce jeune homme âgé de 17 ans au moment des faits a admis avoir comploté avec Picotte dans le but d'enlever l'ex-petite copine de celui-ci et d'avoir comploté pour tuer les parents de l'adolescente. Il a aussi admis sa culpabilité d'avoir comploté pour s'introduire par effraction dans sa résidence et d'avoir comploté pour commettre un vol qualifié. Il a également plaidé coupable à des chefs de tentative d'introduction par effraction dans la résidence de l'adolescente et d'avoir eu en sa possession une arme blanche dans un dessein dangereux.
Selon les faits exposés en février devant la cour, Picotte aurait été incapable d'accepter une rupture amoureuse. Il aurait alors décidé d'éliminer la famille de son ancienne amoureuse et d'enlever cette dernière. Picotte aurait réussi à convaincre le mineur de l'accompagner sur les lieux.