Guillaume Picotte accusé d’entrave

TROIS-RIVIÈRES — Après sa cavale d’un mois, Guillaume Picotte, 20 ans, de Saint-Paulin, était de retour devant le tribunal, mardi. Il a comparu, au palais de justice de Saint-Jérôme, sous des accusations d’entrave et de supposition de personne.

Rappelons que les policiers de la Sûreté du Québec l’ont arrêté pour liberté illégale, vers 10 h, lundi, dans un boisé à Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides. Le véhicule dans lequel il prenait place a été intercepté sur la rue Demontigny, près de l’autoroute 15. Il a pris la fuite à pied, mais les policiers l’ont rapidement localisé. Il a été rencontré par les enquêteurs de la Sûreté du Québec et remis aux services correctionnels en raison de sa libération conditionnelle suspendue.

Un autre homme se trouvait dans le véhicule. Ce résident de Princeville, âgé de 35 ans, a aussi été arrêté. Il pourrait faire face à une accusation de complicité. Son dossier sera soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales. Son véhicule a été remisé parce que l’immatriculation n’était pas valide.

Rappelons que Picotte était recherché parce qu’il avait quitté sans autorisation, le 19 octobre dernier, un centre de réhabilitation de Joliette.

Il a été condamné à 46 mois de prison, en septembre 2017, notamment pour complot pour meurtres.