Alexander Row

Fraudeur en série: nouvelles accusations contre Alexander Row

La Tuque — Alexander Row était de retour devant le tribunal, mercredi, à La Tuque. De nouvelles accusations ont été déposées contre lui et d’autres pourraient s’ajouter selon le procureur de la Couronne.

Alexander Row a été accusé d’avoir volé dans un magasin Wal-Mart dans le district d’Alma et d’avoir brisé ses conditions en octobre 2019. Il a plaidé non coupable.

Le procureur de la Couronne a également fait savoir que l’accusé avait comparu à Lévis le 13 février dans un autre dossier.

«On a l’intention de transférer le dossier à La Tuque», a souligné Me Éric Thériault.

Ce dernier a aussi indiqué qu’Alexander Row était sous enquête dans d’autres régions et que les dossiers seront possiblement traités à La Tuque. Les procédures reprendront au mois d’avril.

Rappelons qu’Alexander Row est déjà accusé de fraude, vol, emploi de faux documents, recel et entrave à un agent de la paix.

Lors de son dernier passage en justice, le juge avait décidé qu’Alexander Row devrait demeurer derrière les barreaux le temps des procédures judiciaires.

Rappelons que le 8 novembre 2019, Alexander Row aurait commis un vol de matériel électronique d’une valeur d’environ 800 dollars, à la boutique La Source de La Tuque. Le vol avait été capté par des caméras de surveillance, mais ce n’est que plus tard que le suspect avait été identifié.

Au début du mois de janvier 2020, Alexander Row est retourné à la même boutique et c’est là qu’il a été reconnu par des employés. Sur place, les policiers ont procédé à l’arrestation de l’individu.

Il s’est alors identifié avec un permis de conduire de l’État de New York au nom de David Albert Redman et un certificat de naissance de l’Ontario. Il a été amené par la suite au poste de police où l’enquêteur n’a pas été en mesure de confirmer l’identité du suspect.

«Après plusieurs informations fausses, le suspect a décidé de donner un autre nom: Alexandre Roy. […] Avec le peu d’informations, on réussit quand même à faire le lien avec Alexander Row», avait souligné le procureur de la Couronne lors de l’enquête sur remise en liberté.

Alexander Row faisait également l’objet d’un mandat d’arrestation valide de la Nouvelle-Écosse.

Alexander Row a de nombreux antécédents en semblable matière dans d’autres régions, mais également dans d’autres provinces du Canada. On parle de fraude, fraude à l’identité et vol à l’étalage. Il était d’ailleurs sous le coup d’une probation lors des crimes commis à La Tuque.