Deux des cinq personnes arrêtées dans le cadre d’une frappe antidrogue, jeudi après-midi, à Louiseville et à Yamachiche, ont comparu au palais de justice de Trois-Rivières vendredi.

Frappe antidrogue: deux suspectes comparaissent

TROIS-RIVIÈRES — Deux des cinq personnes arrêtées par la Sûreté du Québec dans le cadre d’une frappe antidrogue, jeudi après-midi, à Louiseville et à Yamachiche, ont comparu au palais de justice de Trois-Rivières vendredi.

Il s’agit d’Anissa Gilbert et de Jessica Thibault. La première, qui a déjà fait face à la justice en juin 2018, lors de l’opération Panax liée au crime organisé dans la région de Trois-Rivières, a été accusée de complot pour trafic, trafic de stupéfiants, culture de cannabis, possession d’argent criminellement obtenu et bris d’ordonnance de mise en liberté.

L’autre femme épinglée dans cette rafle a déjà été arrêtée dans une opération en juin 2017 visant le démantèlement du nouveau club-école des Hells Angels de Trois-Rivières. Elle doit pour sa part répondre à des chefs de possession pour fins de trafic de stupéfiants et possession d’argent criminellement obtenu.

La Couronne s’est objectée à leur remise en liberté. Elles seront ramenées devant le tribunal lundi. Quant aux trois hommes arrêtés, ils devraient comparaître ultérieurement.

Lors des perquisitions de jeudi, les policiers avaient mis la main sur 28 grammes de cocaïne, 750 comprimés de méthamphétamine, 125 grammes de haschich, 8 sachets contenant une demi-livre de cannabis, 5 sacs de psilocybine et plus de 10 000 $ d’argent canadien. De plus, trois véhicules ont été saisis comme biens infractionnels.