François Daigle de Shawinigan a reçu des mains de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, la prestigieuse médaille du civisme pour avoir sauvé une vie en 2015.

François Daigle honoré pour avoir sauvé une vie

Trois-Rivières — C’est avec beaucoup d’humilité que le Shawiniganais François Daigle a reçu la médaille du civisme pour avoir porté secours à un homme lors d’un incendie, et ce, au péril de sa propre vie.

Quelques heures après avoir été honoré par la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, à l’Assemblée nationale, le peintre en bâtiment était d’ailleurs de retour au travail sur un chantier mardi après-midi. 

«Oui je suis fier de cette médaille et du geste que j’ai posé mais je reste humble. Vous savez, la vie continue. C’était naturel pour moi», a précisé M. Daigle. 

Les événements qui lui ont valu la prestigieuse médaille étaient survenus le 17 mars 2015 vers 18 h. Il distribuait alors le Publisac dans le secteur Grand-Mère avec sa famille. 

En arrivant devant une maison, il a senti de la fumée pour ensuite réaliser qu’un incendie s’était déclaré. Il a alors aperçu au second étage un homme en train de s’effondrer dans une verrière enfumée. 

Il a non seulement contacté le 911 mais il s’est également précipité dans les escaliers pour monter à l’étage, agripper l’homme et le sortir à l’extérieur en dépit d’une épaisse fumée. 

M. Daigle a ensuite été aidé par une dame pour couvrir l’homme avec une couverture et le réchauffer. «D’après ce qu’on m’a dit, il lui restait 15 secondes à vivre si je n’étais pas intervenu. Il a heureusement survécu mais je n’ai jamais eu de ses nouvelles par la suite», a ajouté M. Daigle.

Pour lui, le geste était à la limite «banal». «Je n’ai pas réfléchi. On m’a dit que j’avais mis ma vie en danger mais pour moi, ce n’était pas le cas. J’ai vu de la fumée mais pas de flammes. Tout s’est passé tellement vite. Je suis entré et je suis allé chercher le monsieur. Tout le monde l’aurait fait. Je ne peux pas m’imaginer que quelqu’un aurait regardé une personne mourir sans bouger», a raconté M. Daigle. 

Même s’il soutient ne pas avoir agi au péril de sa propre vie, il a toutefois été dans l’obligation de passer une nuit à l’hôpital puisqu’il a été grandement incommodé par la fumée. 

Dans le cadre de la cérémonie Hommage au civisme, l’héroïsme et le courage, dix autres personnes ont mérité les médailles du civisme pour avoir réalisé au cours de l’année 2015 un acte exceptionnel accompli dans des circonstances périlleuses et 12 citoyens ont pour leur part reçu des mentions d’honneur pour des actes de courage et de dévouement dans des circonstances difficiles. 

M. Daigle n’en est pas à ses premiers honneurs pour son acte de bravoure. Il avait reçu un certificat reconnaissant et honorant son geste lors de la cérémonie de reconnaissance des pompiers de Shawinigan tenue en avril 2016. Celle-ci était présidée par le lieutenant-gouverneur du Québec, Michel Doyon. La Ville et ses pompiers avaient d’ailleurs pris soin de recommander M. Daigle pour l’obtention de la médaille de civisme.