Mauricio Peralta Severino a témoigné, mercredi, à l’enquête préliminaire de René Kègle.

Enquête préliminaire de René Kègle: un présumé complice témoigne

Trois-Rivières — La troisième journée de l’enquête préliminaire de René Kègle pour le meurtre prémédité de Jean-Christophe Gilbert a été marquée par le témoignage de l’un de ses présumés complices dans cette sordide affaire, Mauricio Peralta Severino.

Encore une fois, des détails scabreux ont été révélés sur les circonstances de la mort du jeune homme de Massueville, âgé de 24 ans. Il a été assassiné le 2 octobre mais son corps, démembré, avait été retrouvé le 10 octobre 2018 dans une voiture calcinée sur le chemin Bradley à Trois-Rivières.

Pendant toute l’après-midi, Mauricio Peralta Severino a relaté les événements dont il avait été témoin et son propre niveau d’implication. Une ordonnance de non-publication nous interdit cependant de dévoiler le contenu de son témoignage.

On sait que ce témoin de la Couronne, représentée dans cette affaire par Me Benoît Larouche et Me Martine Tessier, est également accusé de complicité après le meurtre de Jean-Christophe Gilbert et d’outrage à son cadavre. Au terme de sa comparution en février dernier, il avait cependant pu reprendre sa liberté durant les procédures judiciaires, mais avec une série de conditions. Il doit notamment demeurer chez son employeur à Laval et y respecter un couvre-feu. Originaire de la République dominicaine, il a dû déposer son passeport au greffe et s’engager à ne pas quitter le pays.

L’autre témoin entendu dans la journée de mercredi est Jessica Enright, une autre connaissance de René Kègle. Elle a notamment parlé du contenu d’une rencontre avec lui.

Jeudi, l’avant-dernier témoin de la Couronne, Gilles Guilbeault, un autre coaccusé devrait à son tour être appelé à témoigner devant le juge Jacques Lacoursière.