Des individus ont vidé un extincteur dans un corridor et dans les toilettes du nouveau complexe communautaire du secteur Pointe-du-Lac.

Du vandalisme dans un centre communautaire neuf

Six mois après son ouverture, le nouveau complexe communautaire du secteur Pointe-du-Lac, qui n'a pas encore été inauguré officiellement, a été la cible d'actes de vandalisme le week-end dernier.
Des individus ont vidé un extincteur dans un corridor et dans les toilettes du complexe, une situation déplorée par le conseiller du district de Pointe-du-Lac, François Bélisle.
La poussière jaune recouvrait tout, si bien que la Ville a dû avoir recours à une entreprise de nettoyage.
«C'est une situation désolante et triste. Ce centre communautaire a été créé notamment pour pouvoir occuper les jeunes pour qu'ils fassent autre chose que du vandalisme», a souligné le conseiller municipal.
Le responsable du Bull Gym Boxe, un centre d'entraînement de ce complexe, déplorait les actes de vandalisme. Denis Boisvert indique que de la poussière a infiltré plusieurs pièces, dont le gymnase, forçant sa fermeture lundi.
«C'est une poussière qui prend à la gorge. Nous avons été obligé de fermer le temps de tout nettoyer», explique-t-il.
Les auteurs de ces actes de vandalisme n'ont pas été retrouvés et une plainte a été logée à la Sécurité publique de Trois-Rivières.
Notons que les toilettes de ce centre sont accessibles à la population qui fréquente les installations du parc des Seigneurs.
gabriel.delisle@lenouvelliste.qc.ca