Les élèves et le personnel de l'école Jacques-Buteux, fréquentée par Cédrika Provencher avant sa disparition, ont eu droit au soutien d'une équipe d'intervention en situation de crise lundi.

Du soutien pour les élèves et le personnel de l'école Jacques-Buteux

Les élèves et le personnel de l'école Jacques-Buteux, fréquentée par Cédrika Provencher avant sa disparition, ont eu droit à du soutien professionnel, lundi.
Une équipe d'intervention en situation de crise a été dépêchée sur place en cette première journée de classe depuis que les ossements de la fillette ont été retrouvés dans un boisé de Trois-Rivières, mettant fin à l'angoissante incertitude quant à son sort.
Des psychologues et des intervenants psycho-sociaux ont été présents toute la journée lundi pour appuyer les membres de l'équipe-école, et les outiller pour accompagner les élèves en réaction à la nouvelle de la fin atroce de Cédrika, enlevée le 31 juillet 2007 à l'âge de neuf ans.
La mère de la victime, Karine Fortier, travaille aussi à l'école Jacques-Buteux, ce qui rend encore plus intense ce développement majeur dans le dossier de la disparition de l'enfant.
Dans le souci d'épauler son personnel, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy propose un programme d'aide aux employés, accessible à ceux qui en ressentiraient le besoin.