Une rupture amoureuse combinée à une forte crise de jalousie ont mené à un double meurtre suivi d’un suicide, le 10 juin 2017, au camping Adam et Ève, à Sainte-Brigitte-des-Saults.

Double meurtre suivi d’un suicide au camping Adam et Ève: une crise de jalousie en cause

Trois-Rivières — Une rupture amoureuse combinée à une forte crise de jalousie ont mené à un double meurtre suivi d’un suicide, le 10 juin 2017, au camping Adam et Ève, à Sainte-Brigitte-des-Saults, selon le rapport du coroner.

En effet, d’après les conclusions du coroner Martin Sanfaçon, Denys Carpentier, 76 ans, de Drummondville, vivait une séparation amoureuse lors des événements. Suzanne Gareau, 50 ans, de Drummondville, l’avait quitté en raison de son tempérament colérique et de sa jalousie, lit-on dans le rapport. Elle fréquentait maintenant Rodrigue Tremblay, 77 ans, de Sainte-Brigitte-des-Saults. Il était un ami de longue date de M. Carpentier.

Ce dernier avait tenu des propos agressifs à l’égard du couple la veille des événements. Il avait aussi confié qu’il possédait une arme illégale. Alertés par des proches, ce sont des policiers qui ont découvert les corps inanimés des trois individus, le 12 juin, dans la résidence de M. Tremblay. Ils étaient tous morts par arme à feu. Le coroner conclut que M. Carpentier a tué le couple avant de mettre fin à ses jours. «Une incapacité de sa part à accepter la rupture amoureuse et une forte crise de jalousie sont à l’origine de ce double meurtre et de son suicide.»