Marc Isabelle

Dossier de Marc Isabelle: les plaidoiries sur sentence reportées

Les plaidoiries sur sentence dans la cause de Marc Isabelle, ce musicien de Shawinigan qui a été reconnu coupable de crimes sexuels et de menaces sur une fillette et de voie de fait sur une autre ont été reportées au 17 mai.
Il avait en effet été convenu que les représentations sur la peine auraient lieu, mardi, au palais de justice de Shawinigan mais un imbroglio sur l'heure du début des plaidoiries avec la défense a en effet forcé les parties à remettre le dossier au 17 mai.
Les victimes étaient au palais de justice dès 9 h 30 en compagnie de leurs proches alors que Marc Isabelle et son avocat Me Yvan Braun avaient la certitude que le dossier avait été fixé à 14 h. 
Qui plus est, plusieurs autres causes étaient inscrites sur le rôle de sorte qu'en fin de journée, il restait peu de temps pour entreprendre les représentations.
Après avoir discuté avec l'une des présumées victimes, la procureure de la Couronne, Me Catherine Vincent, a annoncé au juge David Bouchard que celle-ci préférait témoigner une seule fois; elle ne voulait pas que ses propos soient scindés en deux. Me Braun a de son côté annoncé que son client voulait aussi témoigner. Le tribunal a donc décidé de remettre le tout au 17 mai et de réserver cette fois-ci une journée complète. 
Cet autre délai a évidemment causé une frustration chez les victimes et leurs proches qui déplorent que ce dossier perdure depuis près de cinq ans, soit en juillet 2012 lors du dépôt des accusations contre Marc Isabelle.
Son procès avait ensuite eu lieu en 2016 au terme duquel le musicien et producteur bien connu avait été reconnu coupable de 4 des 18 chefs d'accusations qui pesaient contre lui. Il a immédiatement porté sa cause en appel, ce qui n'entrave en rien le processus normal en vue du prononcé de la sentence devant la Cour du Québec.