Serge Poirier et Norbert McDuff ont plaidé coupable.

Deux voleurs plaident coupable

Serge Poirier et Norbert McDuff ont finalement décidé de régler leurs dossiers plus tôt cette semaine en lien avec des vols qualifiés survenus dans des commerces de Louiseville et Saint-Cuthbert.

Au stade de leur procès devant la Cour supérieure, les deux individus ont en effet décidé de plaider coupable sur plusieurs des chefs d’accusations portés contre eux. Ainsi, dans le cas de Norbert McDuff, qui est défendu par Me Matthieu Poliquin, il a enregistré des plaidoyers de culpabilité sur huit des 17 accusations qui avaient été déposées. 

Il a en effet admis avoir comploté pour commettre des vols qualifiés à Saint-Cuthbert les 8 mars et 13 décembre 2015, y avoir commis lesdits vols qualifiés, avoir porté un déguisement ou un masque et enfin d’avoir utilisé une fausse arme lors de la perpétration des vols.

Quant à Serge Poirier, dont la défense est assurée par Me Jean-Sébastien Gladu, il a également plaidé coupable à huit chefs d’accusations sur les 17. Dans son cas, il a reconnu avoir comploté en vue de commettre des vols qualifiés à Saint-Cuthbert le 13 décembre 2015 et à Louiseville le 18 décembre 2015, d’y avoir commis les vols qualifiés dont celui avec Norbert McDuff, de port d’un masque et d’utilisation d’une fausse arme. 

La procureure de la Couronne, Me Marie-Ève Paquet, a pour sa part déclaré des arrêts des procédures sur certains chefs et ne pas avoir de preuves suffisantes à offrir sur d’autres.

Me Paquet a raconté que les individus avaient été arrêtés dans le cadre de l’enquête portant sur le dernier vol perpétré, soit celui du 18 décembre à Louiseville. À cette occasion, les voleurs s’étaient pointés dans un commerce pour s’y emparer de billets de loterie, d’argent et de paquets de cigarettes. Ils avaient même usé d’une certaine violence envers les deux hommes qui s’y trouvaient en leur attachant les mains dans le dos. Les policiers avaient par la suite été en mesure de relier ce vol aux deux autres survenus en mars et décembre 2015 à Saint-Cuthbert. Notons que c’est la même employée qui avait été victime des voleurs à deux reprises.

Une fois la culpabilité de Poirier et McDuff prononcée, les parties ont annoncé au juge François Huot qu’une suggestion commune de sentence pourrait être faite le 10 janvier. 

Rappelons qu’un troisième individu avait été arrêté en lien avec ces vols qualifiés, soit Jean-Guy Ayotte. Ce dernier a déjà réglé ses dossiers.