Simon Garon est le suspect qui a été à l’origine d’une chasse à l’homme jeudi dans le secteur Saint-Georges.

Deux suspects comparaissent à Shawinigan

Shawinigan — Les deux individus qui ont donné du fil à retordre aux policiers de Shawinigan jeudi ont finalement comparu au palais de justice ce vendredi.

L’un d’eux est Johnny Bilodeau. Il aurait blessé sérieusement un policier de la Sûreté du Québec en lui assénant des coups avec une bouteille de vin. Les événements étaient survenus vers 13 h 40, jeudi, dans un logement de la 5e Avenue, dans le secteur Grand-Mère. Le policier se trouvait dans cette résidence en vue de rencontrer un suspect potentiel dans une enquête mais la situation a dégénéré. Bilodeau aurait utilisé la bouteille pour frapper le policier, lui infligeant ainsi des lésions corporelles. Celui-ci a dû être conduit à l’hôpital pour des blessures.

Bilodeau a donc été accusé de voies de fait contre un agent de la paix, voies de fait causant des lésions, voies de fait armées, entrave, évasion d’une garde légale, vol d’une télévision et bris de probation. Le procureur de la Couronne, Me Louis-Philippe Desjardins, s’est objecté à sa remise en liberté. Son enquête sur détention a été fixée au 18 avril.

Quant à l’autre individu dont le comportement menaçant aurait forcé le confinement de deux écoles, il a également comparu. Il s’agit de Simon Garon, 23 ans. Il est accusé d’avoir eu en sa possession une arme prohibée et chargée alors que cela lui était interdit et d’entreposage négligent. L’arme en question serait une carabine de calibre 22 tronçonnée. D’autres accusations seraient à venir. Encore là, il y a eu objection à sa remise en liberté et sa cause a été reportée au 16 avril.

Jeudi après-midi, le suspect aurait eu un comportement menaçant dans le secteur Saint-Georges. Comme les policiers soupçonnait qu’il était muni d’une arme pendant qu’il se déplaçait à pied dans le secteur, aucune chance n’a été prise avant qu’il ne soit intercepté. Les élèves des écoles Dominique-Savio et Jacques-Plante ont été confinés dans leur établissement scolaire à la demande de la Sûreté du Québec.

Le suspect a finalement été arrêté en fin d’après-midi, dans un logement situé à l’intersection de la 208e Avenue et de la 214e Rue.