Deux interventions des pompiers à Gentilly-2 en autant de jours

Les pompiers de Bécancour ont dû se rendre à deux reprises cette semaine sur le site de la centrale nucléaire Gentilly-2 en raison des travaux de récupération actuellement en cours. Mardi soir, un début d'incendie s'est déclaré dans un tas de bois alors que le lendemain, le système d'alarme s'est déclenché, selon les pompiers, en raison d'émissions produites par un chariot élévateur. Chaque fois, les équipes de deux casernes ont dû être déployées sur place pour répondre à des interventions somme toute très mineures.
«Nous allons discuter avec l'entreprise pour qu'elle revoit sa procédure de travail», affirme Luc Desmarais, chef aux opérations du Service de sécurité incendie à la Ville de Bécancour. «Nous ne voulons pas aller là chaque soir. Nous devons toujours avoir un important déploiement lorsqu'il y a une alarme à la centrale nucléaire. Des pompiers des casernes de Gentilly et de Bécancour se sont rendus sur place.»
La première intervention a eu lieu mardi soir, vers 23h. Des éclats résultants d'opérations de découpage de métaux à l'aide d'une torche ont allumé un feu dans un tas de bois qui se trouvait à proximité. «Ce n'était pas une grosse intervention», précise toutefois M. Desmarais. 
Le lendemain, le chef du Service de sécurité incendie affirme que des opérations de chargement de véhicules avec un imposant chariot élévateur non-électrique ont fait déclencher l'alarme incendie.