Louise Hamel du Centre Laser de Trois-Rivières s'est faite voler son appareil d'épilation.

Des voleurs professionnels ciblent des appareils laser

Plusieurs centres de soins esthétiques de la province ont été victimes d'importants vols lors des dernières semaines. Les voleurs ne visaient qu'une chose, les appareils d'épilation au laser. Après des centres de Québec et de Sherbrooke, voilà qu'une entreprise de Trois-Rivières s'est faite voler son laser d'une valeur d'environ 50 000 $.
Vers 4 h 30 le 16 janvier, l'alarme du Centre Laser de Trois-Rivières se déclenche. Rapidement, des patrouilleurs de la Sécurité publique se rendent sur place, mais les voleurs étaient déjà partis.
«C'est vraiment un groupe organisé. Les voleurs sont entrés dans les locaux, ils ont pris le laser de marque Lightsheer et sont repartis. Ils n'ont rien pris d'autre et n'ont pas fouillé ailleurs. Le reste ne les intéresse même pas», affirme la propriétaire du Centre Laser de Trois-Rivières, Louise Hamel. «Il s'agit vraiment de professionnels. Il n'y avait même pas une trace de pas au sol.»
Ces équipements de soins esthétiques sont très dispendieux, de 50 000 à 100 000 $.
«La valeur de mon laser était autour de 50 000 $, mais neuf, c'est 100 000 $. C'est décourageant. Ce sont des appareils précieux, avec des numéros de série. On se demande comment ils peuvent les revendre. Les techniciens qui les réparent ne sont pas nombreux.»
Louise Hamel estime toutefois que ce type d'appareil peut trouver preneur. D'autant plus que les opérateurs de lasers pour l'épilation n'ont pas besoin de permis. «Il y a un marché pour ces machines. Et malheureusement, on n'a pas besoin de permis pour les utiliser. Il y a des risques avec le laser, ce n'est quand même pas de la cire chaude. L'appareil doit être en bonne condition et bien calibré.»
Les vols de laser semblent se multiplier ces dernières semaines au Québec. Louise Hamel affirme qu'elle n'est pas la seule à avoir été victime d'un tel vol.
«Le technicien qui s'occupe de mon laser m'a souligné que quatre autres de ses clientes s'étaient faites voler leur laser depuis un mois», ajoute Mme Hamel. «Les voleurs n'ont également pris que les lasers. Ce n'est que ça qui les intéresse. Ils savent aussi quels types de laser voler.»
Le Centre Laser de Trois-Rivières a un nouvel appareil et peut malgré le vol recevoir ses clients. Louise Hamel a entrepris des démarches auprès de son assureur pour que son laser soit remplacé.
La propriétaire du Centre Laser invite les autres centres de soins esthétiques à demeurer vigilants. Elle craint que les voleurs ne récidivent à Trois-Rivières ou ailleurs dans la région.
En terminant, les voleurs ne semblent s'intéresser qu'aux lasers de marque Lightsheer, la Mercedes des lasers d'épilation, selon Mme Hamel.