Mélissa Côté passera le temps des Fêtes en prison.

Des Fêtes en prison pour Mélissa Côté

Trois-Rivières — Mélissa Côté, cette femme de 34 ans qui aurait voulu faire assassiner un ex-conjoint, devra passer le temps des Fêtes derrière les barreaux.

Sa cause a en effet été reportée au 26 janvier toujours dans l’optique de permettre la communication de la preuve. Lors du retour de cette affaire devant le tribunal jeudi, la Couronne a d’ailleurs transmis à l’avocat de la défense, Me David Edmunds, d’autres éléments de preuve. Ce dernier n’était donc pas en mesure de dire s’il présentera ou non une requête en Cour supérieure pour tenter d’obtenir la libération de sa cliente. 

Entre le 1er septembre et le 27 novembre dernier, rappelons que cette mère de famille aurait demandé à un homme qu’elle connaissait de tuer son ex-conjoint. Son plan a toutefois échoué. Les policiers de la Sûreté du Québec ont en effet reçu des informations confidentielles qui leur ont permis de déclencher une enquête et de faire appel à un agent d’infiltration. Le 27 novembre, la suspecte aurait donc proposé à celui-ci de faire tuer un ex-conjoint moyennant une rétribution, ce qui a conduit à son arrestation. 

Quatre accusations ont été portées contre elle. Outre celle de tentative de meurtre, on lui reproche d’avoir conseillé un individu à commettre un meurtre, d’avoir conseillé un agent d’infiltration de commettre le même crime et d’avoir comploté avec lui.

Même si la cause est présentement devant la Cour du Québec en vue d’une éventuelle enquête préliminaire, la prévenue doit nécessairement présenter une requête en Cour supérieure si elle veut obtenir sa libération compte tenu de la nature des accusations portées contre elle.