Des chiens découverts dans un environnement insalubre à La Tuque

La Tuque — Les policiers de la Sûreté du Québec ont eu toute une surprise en se rendant dans une maison du secteur Lac-à-Beauce, à La Tuque, pour une dispute familiale. Ils ont découvert plus d’une quinzaine de chiens dans un environnement insalubre. Une enquête a été ouverte par les autorités.

«Il y avait plusieurs chiens dans différents états. Il y a une enquête en cours afin de déterminer s’il y a eu négligence ou cruauté envers les animaux. L’enquête n’est pas terminée», a indiqué le porte-parole de la Sûreté du Québec, Marc Tessier.

Les policiers de la SQ ont demandé l’assistance de l’équipe de la fourrière municipale. Les chiens vivaient dans un environnement insalubre. Selon ce qu’a appris Le Nouvelliste, il y avait des excréments partout sur le sol, plusieurs chiens étaient enfermés dans des enclos de fortune faits de planches raboutées et les bêtes étaient agressives. Une personne se serait même fait mordre à une main sur les lieux. Les chiens ont été évacués et évalués par des spécialistes.

«Il y avait 16 chiens. La propriétaire a demandé qu’ils soient euthanasiés ou donnés en adoption. Il y en avait seulement un de récupérable. L’intervention s’est passée entre 16 heures et 20 heures, jeudi dernier. Plusieurs chiens avaient des comportements agressifs», a indiqué Hélène Langlais directrice des communications de la Ville de La Tuque.

D’ailleurs, le règlement municipal stipule qu’il est possible d’avoir deux chiens et deux chats maximum par adresse.

«On intervient quand on est mis au courant. Dans cette situation-là, c’était une intervention de la Sûreté du Québec. C’est comme ça qu’on l’a appris», a noté Mme Langlais.

La Ville n’a pas encore déterminé s’il allait y avoir des sanctions. C’est toujours à l’étape de l’analyse.