Denis Zewski apte à comparaître

Trois-Rivières — Au terme d’une évaluation demandée par le tribunal, Denis Zewski, cet individu accusé d’avoir proféré des menaces de mort et de s’être livré à du harcèlement à l’encontre de son neveu, le boxeur professionnel Mikaël Zewski, a été déclaré apte à comparaître.

On se rappellera que lors de son dernier passage en cour, son agressivité et ses propos décousus avaient incité la juge Guylaine Tremblay à suspendre son procès pour l’envoyer subir une évaluation sur son aptitude à comparaître et à collaborer avec un avocat. Du même coup, elle avait permis à son avocat Me Jacques Patry de se retirer puisque le lien de confiance entre les deux hommes était de toute évidence brisé. Zewski avait en effet émis des reproches non fondés contre celui-ci en pleine salle d’audiences sur une preuve qu’il ne lui aurait supposément pas transmise. Me Jean-Sébastien Gladu avait alors été nommé d’office. 


Denis Zewski

Vendredi, ce dernier a justement demandé à ce que la cause soit reportée au 15 décembre. Maintenant que l’aptitude de Zewski est établie, il veut prendre connaissance de la preuve et des notes sténographiques du procès avant de décider s’il accepte ou non le mandat de le représenter. 

Denis Zewski aurait menacé de mort et harcelé son neveu au cours de l’année 2015. Dans le cadre du procès qui avait commencé le 25 octobre, Mikaël Zewski avait relaté les événements dont il aurait été victime. Son oncle, qui souffrait d’une dépendance aux stupéfiants, lui aurait en effet tenu à quelques reprises des propos incohérents. Il lui aurait également proféré des menaces en affirmant que «ça prendrait ¾ livre de pression pour qu’il rende son dernier souffle» en faisant référence au geste d’appuyer sur la détente d’une arme à feu.