Yvon Deshaies, maire de Louiseville, était présent au palais de justice de Joliette pour entendre la sentence qui a été prononcée contre l’ex-conjoint de sa soeur.

Décès de la soeur d’Yvon Deshaies: Pierre Courtois condamné à 81 mois de pénitencier

Joliette — Pierre Courtois, l’homme responsable de la mort de Sylvie Deshaies, la soeur du maire de Louiseville Yvon Deshaies, devra purger une peine de 81 mois de prison pour l’homicide involontaire de son ex-conjointe, soit un peu moins de sept ans. C’est la peine qui a été prononcée par le juge vendredi matin, au palais de justice de Joliette.

Toutefois, compte tenu de la détention préventive, il lui restera 48 mois, soit quatre ans, de prison à purger.

La famille de Mme Deshaies, présente au palais de justice pour le prononcé de la sentence, s’est dite déçue de cette peine, jugée trop clémente. La Couronne, rappelons-le, réclamait une peine de 12 ans de prison pour cet événement survenu en juillet 2017 à Saint-Jacques, à l’ouest de Joliette.

On se souviendra qu’à la suite d’une altercation entre les deux ex-conjoints, Mme Deshaies était tombée sur le sol, inconsciente. Croyant l’avoir tuée, Pierre Courtois l’avait placée dans sa voiture et avait manifesté l’intention de se suicider, en téléphonant à sa fille. Il a volontairement percuté un camion poids-lourd qui arrivait en sens inverse, mais a pu s’extirper du véhicule qui a pris feu sous la force de l’impact. Mme Deshaies, toutefois, est décédée des suites de l’accident. L’autopsie aura en effet révélé qu’elle n’était pas décédée à la suite de l’altercation et que c’est plutôt par asphyxie en raison de l’incendie qu’elle a perdu la vie.

Rappelons qu’au départ, Pierre Courtois faisait face à une accusation de meurtre prémédité. Il a toutefois plaidé coupable à une accusation réduite d’homicide involontaire.