Robby Petiquay

Début du procès de Robby Petiquay

La Tuque — Le procès pour agression sexuelle du hockeyeur Robby Petiquay s’est ouvert au palais de justice de La Tuque, mercredi, avec le témoignage de la présumée victime. La Couronne a clos sa preuve et les procédures reprendront au mois de juin alors que l’accusé devrait se faire entendre.

La victime, qui s’est enflammée à quelques reprises, a raconté sa version d’un événement qui se serait déroulé quelque part entre le 21 juin 2010 et le 21 septembre 2011.

«J’ai figé, je regardais seulement dehors. Je n’étais pas capable de rien faire. […] J’ai remonté mes culottes, je suis sortie de la chambre», a raconté la plaignante dans le dossier.

Plus tard, les contradictions et les détails «qui ont refait surface dans les derniers jours» ont été au cœur du contre-interrogatoire de l’avocat de Robby Petiquay, Me Denis Otis. Les questions de l’avocat ont rendu la plaignante très émotive par moment.

«Je le sais ce qu’il m’a fait, et je ne mens pas. Je sais qu’est-ce qu’il m’a fait et c’est moi qui vis avec ça aujourd’hui», a-t-elle souligné en pleurs.

Elle s’est d’ailleurs adressée directement à l’accusé en quittant la salle d’audience.

«Regarde le juge en face et dit lui que tu ne m’as pas violé…», lui a-t-elle lancé avec émotion.

Elle a d’ailleurs été questionnée sur les propos qu’elle a tenus vis-à-vis l’accusé à ce moment et sur des publications sur les réseaux sociaux.

La Couronne a par la suite fait entendre un autre témoin avant de clore sa preuve en fin de journée.

Les procédures reprendront le 13 juin prochain.

Rappelons que Robby Petiquay est accusé de voies de fait graves en lien avec des événements survenus le 19 janvier dernier. Les événements se sont produits pendant le match des Loups de La Tuque. Un violent coup de poing a été asséné par Robby Petiquay à Julien Gauthier du Métal Perreault de Donnacona lors d’une mêlée générale. Au bout du compte, Petiquay a écopé d’une suspension de cinq ans.