C'est dans cet appartement de la rue Saint-François-Xavier à Trois-Rivières que les événements sont survenus.

Début de l’enquête sur caution pour deux des cinq suspects

TROIS-RIVIÈRES — L’enquête sur caution de Jimmy Doucet-Boisvert et d’Alexis Lalande, deux des cinq individus arrêtés la semaine passée pour une double tentative de meurtre, a commencé mercredi, au palais de justice de Trois-Rivières.

Doucet-Boisvert, 19 ans, et Lalande, 18 ans, sont notamment accusés de tentative de meurtre en utilisant une arme à autorisation restreinte, soit un revolver de calibre 22, de voies de fait graves contre un homme. Ils font face aussi à des accusations d’avoir déchargé une arme à feu sur sa conjointe, de voies de fait graves et de voies de fait armées avec un bâton contre celle-ci. Enfin, des chefs de menace de mort contre le frère de l’une des victimes et de possession de stupéfiants pèsent aussi sur Jimmy Doucet-Boisvert.

Les audiences ont commencé mercredi après-midi avec le témoignage de l’enquêteur Guy Boisclair de la police de Trois-Rivières. Il a relaté les événements survenus le 22 mars dans un logement de la rue Saint-François-Xavier et les circonstances ayant mené à l’arrestation des cinq suspects. Par la suite, Me Mario Mélançon, qui représente Jimmy Doucet-Boisvert, a fait entendre ses témoins, l’objectif étant de démontrer au juge que son client pourrait être libéré sans problème pour la durée des procédures judiciaires.

Notons toutefois qu’une ordonnance de non-publication nous empêche de dévoiler le contenu de la preuve et des témoignages entendus.

Dans le dossier de Jimmy Doucet-Boisvert, une décision sera rendue jeudi matin par le juge Jacques Trudel, à savoir s’il le remet ou non en liberté.

L’enquête sur caution d’Alexis Lalande devrait par ailleurs se poursuivre mercredi prochain. À cette occasion, ce sera au tour de Me Gabriel Auger de faire sa preuve.

Rappelons que le 22 mars vers 12 h 15 jeudi après-midi, cinq suspects (Jimmy Doucet-Boisvert, Alexis Lalande, Alex Vallée, Tom Drapeau et Jonathan Tremblay-Grenier) se sont rendus dans une maison de la rue Saint-François-Xavier à Trois-Rivières afin de régler un différend.

Or, la situation a dégénéré. L’un des individus a ouvert le feu sur l’homme et sa conjointe avec une arme de poing. Des coups auraient été également été portés avec un bâton. Blessées, les deux victimes ont dû être transportées à l’hôpital. Pendant ce temps, les suspects ont pris la fuite. Ils ont été localisés et arrêtés au cours de la nuit.

Plus tôt dans la journée de mercredi, le client de Me Yvan Braun, Tom Drapeau, 18 ans, accusé pour sa part de tentative de meurtre par le biais de la complicité après le fait, de voies de fait graves et de voies de fait armées, a pu reprendre sa liberté avec des conditions dont celle de demeurer chez sa mère et de respecter un couvre-feu entre 22 h et 6 h sauf aux fins de travail et sauf s’il est accompagné de sa mère, son père et son beau-père. Sa mère a d’ailleurs accepté de le cautionner avec un montant de 1000 $ sans dépôt. Il lui sera interdit de se rendre au domicile des victimes et de communiquer avec eux. Il ne peut pas non plus entrer en contact avec les coaccusés. Il lui est par ailleurs interdit de consommer alcool et drogue, de se rendre dans les bars et d’avoir des armes en sa possession.

Représenté par Me David Edmunds, Jonathan Tremblay-Grenier, accusé de voies de fait armées et de possession de stupéfiants, a pour sa part été remis en liberté lundi avec les mêmes conditions. Leur cause a été reportée au 18 mai .

Il reste enfin le dossier d’Alex Vallée dont l’avocat est Me Alexandre Biron. Il pourrait également subir son enquête sur caution mercredi prochain.