Francis Fournier

Début de l’enquête préliminaire pour Francis Fournier

LA TUQUE — L’enquête préliminaire s’est amorcée, mardi, au palais de justice de La Tuque dans le dossier de Francis Fournier. L’individu est accusé de voies de fait graves, de voies de fait armées et de possession d’une arme dans un dessein dangereux en lien avec l’agression armée qui s’est déroulée à la sortie des bars au mois de juillet dernier.

L’accusé a écouté avec attention les témoignages. Trois témoins, dont la victime, ont été entendus et un autre devrait se faire entendre à une prochaine date.

Une ordonnance de non-publication nous empêche toutefois de rapporter la preuve présentée pendant l’enquête préliminaire afin de préserver le droit de l’accusé à subir un procès équitable.

Rappelons que l’homme de 27 ans avait été remis en liberté sous de nombreuses conditions. Le père de l’accusé avait, entre autres, versé une caution de 5000 $ pour que son fils soit remis en liberté.

Rappelons que la victime dans cette affaire avait dû être transportée dans un hôpital de Trois-Rivières pour soigner ses blessures après une dispute à la sortie d’un établissement licencié.

«Une personne a été blessée à l’aide d’une arme blanche», avait alors indiqué Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec.