David Vallières a plaidé coupable à des accusations d’attouchements sexuels et d’incitations à des contacts sexuels en lien avec des gestes commis entre 2015 et 2019 sur deux garçons et une fillette âgés entre 2 et 5 ans.
David Vallières a plaidé coupable à des accusations d’attouchements sexuels et d’incitations à des contacts sexuels en lien avec des gestes commis entre 2015 et 2019 sur deux garçons et une fillette âgés entre 2 et 5 ans.

Dave Vallières admet avoir abusé sexuellement de trois enfants

Trois-Rivières — Dave Vallières, 22 ans de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, a disposé de ses dossiers, lundi, au palais de justice de Trois-Rivières en admettant avoir abusé sexuellement de trois enfants en bas âge.

Il a en effet plaidé coupable à des accusations d’attouchements sexuels et d’incitations à des contacts sexuels en lien avec des gestes commis entre 2015 et 2019 sur deux garçons et une fillette âgés entre 2 et 5 ans. Il y a eu un arrêt conditionnel des procédures sur les autres accusations.

Rappelons que le jeune homme a été arrêté le 3 février dernier par les policiers de la Sûreté du Québec. Il a profité du fait qu’il gardait les enfants et qu’il était seul avec eux pour se livrer à des masturbations, fellations, pénétrations digitales et sodomie. Pour deux des trois victimes, les abus sexuels se sont répétés à plusieurs reprises. Pour la troisième, il lui a demandé de mettre son pénis dans la bouche mais elle a refusé. Aucun autre événement n’est survenu avec elle.

Comme l’a expliqué la procureure de la Couronne, Me Catherine Lacoursière, c’est la sœur du prévenu qui l’a confronté une première fois après avoir reçu des verbalisations de l’une des victimes. Au départ, il a tout nié catégoriquement pour finalement avouer certains délits. Elle lui a donc demandé de se livrer aux policiers, ce qu’il a fait après qu’elle les ait contactés pour porter une plainte contre lui.

Les plaidoiries sur sentence ont été reportées au 9 octobre. À ce sujet, l’avocate de la défense, Me Valérie Thiffeault-Duchemin, a demandé que des rapports présentenciel et sexologique soient confectionnés pour guider le tribunal sur la peine à prononcer. Elle a précisé que son client, un jeune homme sans antécédent judiciaire, disait avoir besoin d’aide et d’outils et qu’il voulait comprendre. La Couronne ne s’est pas objectée. La juge Dominique Slater a donc ordonné la confection de ces rapports.

D’ici là, Dave Vallières demeure détenu.