Daniel Thiffault libéré sous conditions

TROIS-RIVIÈRES — Daniel Thiffault, cet individu de 60 ans qui s’est barricadé dans sa résidence de Yamachiche pendant plus de 10 heures la semaine dernière, a pu reprendre sa liberté mais à la condition de compléter une thérapie fermée à la Maison Carignan.

Au stade de son enquête sur caution, le tribunal a en effet accepté de le libérer durant les procédures judiciaires intentées contre lui mais avec une série de conditions à respecter.

Outre la thérapie qu’il doit suivre, il lui est interdit de posséder et de consommer de l’alcool et des drogues, de se rendre dans des bars et des restaurants sauf pour y consommer un repas et d’avoir des armes en sa possession. Le suspect, qui est défendu par Me Yvan Braun, devra également consulter un médecin et prendre la médication qui lui sera prescrite le cas échéant.

Son retour devant le tribunal est prévu en janvier.

Rappelons que M. Thiffault est accusé de menaces de mort contre les policiers, d’usage et d’entreposage négligent d’une arme et de munitions.

Il est celui qui s’est barricadé avec une arme à feu dans son logement de la rue Sainte-Anne à Yamachiche le 13 novembre au soir, ce qui avait nécessité une importante intervention policière pendant plus de 10 heures. Une dizaine de résidences avaient été évacuées et une partie de la route 138 fermée à la circulation. Le 14 novembre au matin, il avait finalement décidé de se rendre au terme d’une négociation avec les policiers. Heureusement, personne n’avait été blessé. Il avait ensuite été transporté à l’hôpital pour une évaluation de son état de santé.