Réjean Héon

Crimes sexuels: Réjean Héon plaide coupable

Réjean Héon, un citoyen de Saint-Albert, reconnaît sa culpabilité d'avoir commis des gestes à caractère sexuel entre 1988 et 1993 à l'égard d'une mineure.
Cet homme de 47 ans a enregistré mercredi un plaidoyer de culpabilité pour avoir agressé sexuellement une personne qui avait à l'époque entre 10 et 15 ans. Les événements se sont passés à Saint-Pierre-les-Becquets.
Alors qu'il est majeur, Héon touche les seins de la fillette qui a 10 ans au moment des faits. Les gestes sont commis par-dessus le chandail de la fillette. Lorsque la victime a 11 ou 12 ans, Héon l'invite dans sa chambre et lui demande de le masturber. Selon les faits relatés au palais de justice de Trois-Rivières par le procureur de la poursuite, Me Éric Boudreau, la maladresse de la jeune fille incite Héon à «finir» le travail lui-même.
Une autre agression se déroule dans la chambre de Héon. Il invite la jeune fille à venir jouer, mais ferme la porte et lui demande de s'installer sur son lit. Il lui dit d'enlever son chandail, car il voulait voir comment elle se développait. Après lui avoir touché les seins, il lui demande de retirer des vêtements. Il dit à la jeune fille d'écarter ses jambes. Même si elle refuse, Héon frotte son pénis sur sa vulve.
La dernière agression se passe dans un bâtiment de ferme. Prétextant la naissance de chatons, Héon attire l'adolescente à cet endroit et lui touche les seins. Il tente de lui enlever son chandail, mais l'adolescente lui assène un coup de genou dans les parties génitales avant de prendre la fuite.
Réjean Héon avait comparu au palais de justice de Trois-Rivières il y a un an. Il devra revenir devant les tribunaux le 17 janvier pour l'étape des représentations sur la peine. D'ici là, un rapport présentenciel sera préparé et s'ajoutera à un rapport sexologique déjà réalisé.