Crime organisé: identification de «personnes d’intérêt» dans les bars

Trois-Rivières — Trois établissements licenciés de Trois-Rivières ont récemment été visités par les policiers dans le cadre du projet-pilote Synergie, voué à recueillir des renseignements permettant d’identifier les acteurs du crime organisé régional et les individus reliés au trafic de stupéfiants.

L’opération provinciale Synergie a été déclenchée en réaction à diverses problématiques observées dans les bars, dans le contexte de la libération de nombreux motards criminalisés. 

Des opérations ciblées ont été menées dans plusieurs régions du Québec. Elles étaient coordonnées par la Sûreté du Québec et déployées en partenariat avec la Gendarmerie royale du Canada et 18 services de police municipaux dont celui de la Ville de Trois-Rivières.

Ces opérations ciblées se sont déroulées les 10 et 11 novembre.

«Le projet a pour but, dans un premier temps, d’identifier les gens d’intérêt dans les bars, et dans un deuxième temps, d’avoir une présence dissuasive pour tenter de limiter le type de criminalité qui se passe dans les bars. À force de démontrer une présence régulière dans ces établissements, on pense que ça devrait avoir un effet», explique le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la Direction de la Police de Trois-Rivières.

Aucune arrestation n’a été réalisée lors des interventions effectuées à Trois-Rivières. 

«Ultimement, il pourrait y avoir des arrestations. Mais pour nous, c’est un travail de renseignements. On collige l’information, on note qu’untel était présent dans le bar — et on se doute pourquoi... Ça vient garnir une banque de renseignements qu’on veut mettre à jour et maintenir», précise le sergent Mongrain.

Au Québec, les patrouilleurs, agents de renseignements et enquêteurs ont visité près de 130 établissements, dont certains aux prises avec des problèmes de vente de stupéfiants. Plus d’une centaine d’individus d’intérêt ont été identifiés et trois ont été arrêtés.

Toute information sur des établissements fréquentés par le crime organisé ou des trafiquants de stupéfiants peut être rapportée à la Centrale de l’information criminelle de la SQ au 1 800 659-4264.