Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Un seul constat d’infraction a été remis lundi, en lien avec le couvre-feu.
Un seul constat d’infraction a été remis lundi, en lien avec le couvre-feu.

Couvre-feu: soirée plus tranquille lundi à Trois-Rivières

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — Signe que les mises en garde des autorités concernant le couvre-feu commencent à porter leurs fruits, la soirée et la nuit de lundi ont été plus tranquilles que les jours précédents du côté de la police de Trois-Rivières, alors qu’un seul constat d’infraction a été remis à une personne fautive.

«Comme chaque début de semaine, c’était plus tranquille dans les rues au cours de la nuit dernière, si bien qu’aucun constat n’a été remis entre 20 h et minuit et un seul constat a par la suite été remis entre minuit et 5 h par nos patrouilleurs», a fait savoir mardi matin le sergent aux relations publiques de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain.

Au cours de la soirée et de la nuit, les patrouilleurs en fonction ont toutefois procédé à près de 90 interceptions afin de veiller à l’application de la réglementation. Encore une fois, il s’agissait en grande majorité de travailleurs de la santé et de livreurs pour les restaurants, confirme-t-on.

Depuis la mise en place du couvre-feu, samedi, la police de Trois-Rivières a ainsi remis 23 constats d’infraction d’un montant total de 1550 $ aux fautifs qui en étaient tous à leur première infraction. Cette amende pourrait toutefois atteindre un montant maximal de 6000 $ en cas de récidive.

Après trois jours d’opération, l’organisation semble d’ailleurs satisfaite de ces résultats.

«Ça va très bien jusqu’à maintenant et on suit l’évolution de la situation. D’ailleurs, à l’approche de la prochaine fin de semaine, on pourrait constater une recrudescence des récalcitrants, mais ça reste à voir», précise le sergent Mongrain.

Rappelons que du côté de la Sûreté du Québec, un bilan hebdomadaire devrait être fourni aux médias en milieu de semaine afin de faire le point sur la situation.