Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Six constats d’infraction ont été remis à Trois-Rivières dans la nuit de mardi.
Six constats d’infraction ont été remis à Trois-Rivières dans la nuit de mardi.

Couvre-feu: 6 constats de plus mardi à Trois-Rivières

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — Après une nuit relativement tranquille lundi à Trois-Rivières avec la remise d’un seul constat d’infraction dans le cadre du couvre-feu, la tendance semble être de retour à la hausse dans la région pour la soirée et la nuit de mardi, alors que la police de Trois-Rivières a remis six constats aux fautifs. Une tendance qui pourrait d’ailleurs s’accélérer plus la semaine évoluera, estime l’organisation.

«C’est vraiment dans les us et coutumes sur les routes de voir cette tendance à l’effet qu’il y ait beaucoup moins de circulation en début de semaine et que ça augmente plus la fin de semaine approche. Donc oui, puisque la fin de semaine arrive bientôt, on s’attend à ce que le nombre de constats augmente un peu», a soutenu mercredi le sergent aux relations publiques de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain.

Si la police de Trois-Rivières avait l’habitude de préciser le nombre d’interceptions effectuées par les patrouilleurs chaque nuit depuis le début du couvre-feu, il n’a toutefois pas été possible d’obtenir ce chiffre mercredi. Seul le nombre de constats remis sera dorénavant divulgué aux médias, précise-t-on.

Depuis la mise en place du couvre-feu, samedi, la police de Trois-Rivières a ainsi remis 29 constats d’infraction d’un montant de 1550 $ chacun.

«Lorsqu’on remet des constats, évidemment, tout un chacun tente de fournir une exception pour expliquer son déplacement, mais lorsqu’un constat est remis, c’est que l’explication n’est pas valable. Nos patrouilleurs s’efforcent donc de faire respecter les consignes en restant vigilants», ajoute M. Mongrain.

Rappelons que du côté de la Sûreté du Québec, un bilan hebdomadaire devrait être fourni aux médias sous peu afin de faire le point sur la situation.