Guy Boileau et Marie-Jeanne Côté.

Couple accusé d’avoir exploité deux personnes âgées: cause reportée au 21 mars

Trois-Rivières — La cause du couple accusé d’avoir exploité deux personnes âgées hébergées dans son sous-sol a été reportée au 21 mars. Dans le cas de Guy Boileau, son avocat, Me Maurice Biron, a déposé un formulaire visant à obtenir la tenue d’une enquête préliminaire. La procureure de la Couronne, Me Martine Tessier, a cependant précisé qu’elle allait devoir prendre connaissance du formulaire avant que des dates d’audiences ne soient fixées, notamment pour en évaluer la durée. Dans le cas de Marie-Jeanne Côté, elle devra se trouver un nouvel avocat puisque Me Valérie Thiffeault Duchemin sera bientôt en congé de maternité. La prévenue aurait bien voulu être défendue par Me Maurice Biron mais cela lui a été refusé en raison du conflit d’intérêts.

Rappelons que Guy Boileau fait face à des accusations de séquestration et d’extorsion envers les deux présumées victimes, un homme et une femme âgés dans la mi-soixantaine. On lui reproche aussi de s’être livré à des voies de fait et d’avoir proféré des menaces de mort ou de causer des lésions à l’homme. Sa conjointe doit pour sa part répondre aux mêmes chefs d’accusation, mais en plus, elle a été accusée de voies de fait et de menaces contre la femme.

Les événements qui leur sont reprochés seraient survenus entre septembre 2014 et juin 2018. Les suspects auraient séquestré dans le sous-sol de leur résidence de la rue des Pics-bois un couple de personnes considérées comme démunies et vulnérables. Ils en auraient alors profité pour les extorquer en prenant le contrôle de leur argent.

Selon les prévenus, qui clament leur innocence, toute cette histoire serait le résultat d’une vengeance personnelle.