Cité à procès pour des abus sexuels sur sa belle-fille

Trois-Rivières — Cet individu de 46 ans, accusé d’avoir abusé sexuellement de sa belle-fille pendant sept ans, a été cité à subir son procès.

Au terme d’une enquête préliminaire qui s’est terminée mardi après-midi, la preuve présentée par la procureure de la Couronne, Me Catherine Lacoursière, a été jugée suffisante pour justifier la tenue d’un procès. De toute façon, le renvoi à procès n’était pas contesté par l’avocate de la défense, Me Pénélope Provencher. La tenue de cette enquête visait surtout à évaluer la crédibilité de trois témoins, dont la présumée victime. Le suspect a choisi d’être jugé devant un juge seul. Son dossier a été reporté au 19 août.

Il fait face à une vingtaine d’accusations liées à des attouchements sexuels, des incitations à des contacts sexuels, des agressions sexuelles, des relations sexuelles anales, d’avoir rendu accessible à la plaignante du matériel sexuellement explicite afin de faciliter la perpétration d’une infraction de nature sexuelle, du harcèlement criminel, des communications harassantes et des bris d’engagements. Les infractions qui lui sont reprochées auraient été commises entre 2012 et 2019. La présumée victime avait 14 ans lorsque le suspect aurait commencé à abuser d’elle. Notons que nous devons taire l’identité du suspect pour protéger celle de la plaignante compte tenu du lien entre eux.