Changement de venue dans le dossier du policier David Ross

TROIS-RIVIÈRES — La cause de David Ross, ce policier de Trois-Rivières accusé de voies de fait et d’harcèlement criminel sur deux femmes, sera finalement entendue dans le district judiciaire de Montréal en raison d’un changement de venue.

Le juge Guy Lambert a en effet autorisé le transfert du dossier à Montréal puisque plusieurs intervenants liés à cette affaire font partie du système policier et/ou judiciaire de Trois-Rivières.

L’homme de 42 ans se serait livré à des voies de fait et à du harcèlement sur une première femme entre janvier 2005 et 2006 puis sur une seconde plaignante entre 2016 et 2017. Il doit aussi répondre à un cinquième chef d’accusation pour avoir utilisé de façon frauduleuse un ordinateur pour obtenir des renseignements.

Sa comparution avait eu lieu au palais de justice de Trois-Rivières en novembre dernier. Pour l’occasion, le policier était absent, étant plutôt représenté par un avocat en vertu d’une désignation. Aucun plaidoyer ni choix n’avait été fait quant au mode de procès.

L’enquête à l’origine de ces accusations a débuté en septembre 2018. Dès lors, David Ross avait été assigné à des tâches administratives jusqu’à la conclusion de l’enquête. Une demande d’assistance avait ensuite été adressée à la Sûreté du Québec au mois d’octobre 2018 et la responsabilité de l’enquête leur avait été transférée.

C’est le 5 septembre 2019 que les enquêteurs de la Sûreté du Québec avaient procédé à son arrestation. Il avait alors été immédiatement relevé de ses fonctions pour ensuite être suspendu avec solde.

Sa cause a été reportée au 2 mars au palais de justice de Montréal.