Sur la photo, on voit de gauche à droite Lucie Rondeau, juge en chef de la Cour du Québec, le nouveau juge Simon Ricard et Danielle Côté, juge en chef adjointe à la chambre criminelle.

Cérémonie de présentation pour le nouveau juge Simon Ricard

Trois-Rivières — La nomination de Simon Ricard comme juge à la Cour du Québec à la chambre criminelle et pénale a été saluée plus tôt cette semaine dans le cadre d’une cérémonie de présentation publique qui a réuni la communauté judiciaire de Trois-Rivières, sa famille et ses amis.

C’est d’ailleurs avec beaucoup de fierté et d’humilité qu’il a prêté serment. Ce jeune quadragénaire, originaire de La Tuque, a tenu à préciser qu’il «ne remplaçait pas le juge Guy Lambert, mais bien qu’il lui succédait, ce qui n’est pas une mince tâche».

Il a promis d’être juste et à l’écoute, mais également de ne jamais oublier d’où il vient et qui il est. Sur place, ses pairs et ses anciens collègues de travail n’ont eu que des bons mots pour lui tant au niveau professionnel que personnel. Il a été décrit comme un excellent juriste dont la carrière a été marquée par de nombreuses réussites comme procureur de la Couronne et ensuite avocat à la défense.

Ses valeurs humaines et son implication dans la communauté ont également été soulignées.

Il a commencé à siéger ce vendredi à Trois-Rivières.