Carl Gervais condamné à 66 mois de prison

TROIS-RIVIÈRES — Carl Gervais a été condamné à une peine de 66 mois de prison pour sa participation à une sordide histoire d’agression armée et de séquestration qui avait été initiée par son fils, Shawn Wesley Gervais, et sa belle-fille, Roxanne Muise.

Le 9 juin 2018, son fils lui avait en effet demandé de l’aider à passer à tabac un homme qui aurait agressé sexuellement sa conjointe. Il avait également fait appel à son frère Kirt, un autre présumé complice dans ce dossier.

Un guet-apens avait donc été mis en place par le couple pour attirer le plaignant dans une chambre d’hôtel où il croyait avoir des relations sexuelles avec Roxanne Muise. À son arrivée, il a plutôt aperçu trois hommes qui tentaient d’entrer par la porte patio. Il s’est précipité à la réception pour demander de changer de chambre mais sans succès.

La victime est donc retournée dans la chambre avec Roxanne Muise. Celle-ci a discrètement déverrouillé la porte, ce qui a permis aux trois hommes de mettre leur plan à exécution.

C’est ainsi que Carl Gervais et ses deux fils Shawn Wesley et Kirt (celui-ci est toujours considéré comme un suspect à l’heure actuelle) ont fait irruption dans la chambre et ont attaqué violemment le plaignant en lui donnant des coups de pied et des coups de poing. Ils l’ont aussi frappé avec une barre de fer. Il a ensuite été ligoté, cagoulé, embarqué de force dans un véhicule et conduit dans un endroit isolé près de l’autoroute 40 dans le secteur Pointe-du-Lac où il a de nouveau été frappé à plusieurs reprises. Shawn Wesley Gervais a même utilisé une barre de fer pour agresser sexuellement l’homme en tentant de le lui insérer dans l’anus. On l’a ensuite abandonné sur place, ligoté. Il a réussi à se défaire de ses liens et aller chercher du secours sur l’autoroute à moitié nu puisque ses agresseurs avaient accroché ses vêtements à un arbre.

Cet homme a subi plusieurs blessures, dont une fracture, des ecchymoses et des lacérations partout sur le corps et le visage. Il a également dû avoir un point de suture à l’anus.

Lors de son retour devant le tribunal lundi, Carl Gervais a plaidé coupable à des chefs de séquestration, enlèvement, voies de fait graves et menaces de mort.

Son avocat, Me Jean-Sébastien Gladu, et la procureure de la Couronne, Me Catherine Lemay, ont suggéré à la juge Dominique Slater l’imposition d’une peine de 66 mois, ce qui a été entériné.

La peine tient compte des nombreux antécédents judiciaires de Carl Gervais en matière de trafic de stupéfiants, de la gravité du crime, du niveau de violence très élevé et du fait qu’il n’était pas l’instigateur de cette agression mais plutôt un suiveur très actif. Quant à l’agression sexuelle, il ignorait totalement que son fils allait poser ce geste par vengeance.

À titre de facteurs atténuants, les avocats ont aussi rappelé que Carl Gervais avait plaidé coupable, qu’il avait très bien collaboré avec les autorités et qu’il avait manifesté des regrets.

Carl Gervais devra donc purger 36 mois et 20 jours à partir de maintenant compte tenu de sa détention préventive. Il lui sera interdit de posséder des armes pendant 20 ans.

Rappelons par ailleurs que son fils Shawn Wesley Gervais a été condamné à une peine de six ans de pénitencier pour cette agression. Il a porté sa cause en appel. Roxanne Muise a pour sa part plaidé coupable à certaines accusations. Elle devrait connaître sa sentence le 21 février. En ce qui concerne Kirt Gervais, un militaire, son dossier a reporté au 12 mars. Un plaidoyer de culpabilité n’est pas exclus.

Enfin, notons que Roxanne Muise avait porté une plainte pour la prétendue agression sexuelle dont elle aurait été victime mais celle-ci n’a pas été retenue par la Direction des poursuites criminelles et pénales. Dans une première déclaration aux policiers, elle affirmait avoir eu des relations consensuelles avec cet homme, ce qui a miné sa crédibilité.