Sans l’intervention de Yan Auger, l’incendie d’un véhicule utilitaire sport aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus dramatiques.

«Ça s’est fait sur le coup»

Trois-Rivières — Yan Auger, ce déneigeur qui a joué les héros lundi après-midi, avoue avoir agi de façon instinctive lorsqu’il a décidé de se servir de la souffleuse dont est muni son tracteur de déneigement afin de recouvrir un véhicule utilitaire sport qui était ravagé par les flammes.

Sans l’intervention de M. Auger, l’incendie qui s’est déclaré tout près des pompes à essence de la station-service Eko du boulevard Sainte-Madeleine dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves. Bien qu’il reconnaisse que son geste a fort probablement eu pour effet que la station-service a été épargnée, le principal intéressé soutient qu’il n’avait d’autre choix que d’agir de la sorte.

Le déneigeur venait tout juste de faire le plein d’essence avec son tracteur à la fin de sa journée de travail lorsqu’il a constaté que de la fumée se dégageait de l’une des ailes du VUS de marque BMW. Il est alors allé à la rencontre du propriétaire du véhicule qui venait de sortir afin de l’avertir. C’est à ce moment que les flammes ont fait leur apparition et ont pris rapidement de l’ampleur. Selon M. Auger, les fenêtres du véhicule en feu ont également éclaté à ce moment.

«Ça s’est fait sur le coup. Quand j’ai vu le feu augmenter, j’ai eu le réflexe», a raconté l’employé de l’entreprise Déneigement Jocelyn Trudel lorsque Le Nouvelliste s’est entretenu avec lui mardi avant-midi.

Par la suite, les pompiers sont rapidement arrivés sur les lieux et ont pris le contrôle de la situation.

Le propriétaire de la station-service, Marco Gélinas, se dit très reconnaissant envers le déneigeur. Sans son intervention, les dommages auraient pu être beaucoup plus considérables et les conséquences, beaucoup plus graves. Rappelons que personne n’a été blessé ou n’a été incommodé par la fumée. Par contre, le véhicule touché est une perte totale.

«Je n’ai pas eu l’occasion de le croiser encore. Mais quand je le verrai, je le remercierai grandement. Comme je suis également le propriétaire du restaurant situé à côté, je lui offrirai un repas. C’est la moindre des choses car ça aurait pu prendre une tournure beaucoup plus grave», a mentionné M. Gélinas.

Une vidéo captée par un passant permet d’ailleurs de constater l’intensité du brasier avant l’intervention du déneigeur. En fin d’après-midi mardi, cette vidéo avait été vue plus de 23 000 fois sur le réseau social Facebook.