Une partie du boulevard Laviolette a été fermée à la circulation lors de l'opération policière.

Branle-bas de combat pour... un coffre à outils

Un véritable branle-bas de combat s'est déroulé samedi en début d'après-midi, alors que les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières recevaient l'appel d'un citoyen signalant la présence d'un colis qu'il considérait comme suspect à la porte de son logement situé sur le boulevard Laviolette.
<p>Après vérification faite par les artificiers de la Sûreté du Québec, le colis suspect s'est avéré être un coffre à outils tout ce qu'il y a de plus inoffensif. </p>
Les policiers de la Sécurité publique, épaulés par une équipe de pompiers, ont aussitôt érigé un périmètre de sécurité entre la rue Montcalm et le viaduc du boulevard Saint-Louis. L'immeuble abritant ce logement a été évacué.
Les forces de l'ordre se sont alors positionnées en fonction d'une possible intervention. Une demande d'assistance a été soumise à la Sûreté du Québec et des ressources de l'escouade des artificiers se sont présentées sur les lieux. L'expertise du colis par ces spécialistes a permis de conclure qu'il ne représentait aucun danger. Il s'agissait d'un coffre à outils. L'événement a tout de même fait l'objet d'un rapport soumis pour enquête.
La Direction de la Sécurité publique de Trois-Rivières rappelle que toute personne qui voudrait partager des renseignements de façon confidentielle peut le faire via le programme Halte au crime en communiquant au 819 370-6700, voire directement sur le site Internet du programme à l'adresse www.
halteaucrime.v3r.net.