Éric Michaud a été arrêté le 2 novembre dernier par les policiers de la Sûreté du Québec.

Bébé brûlé: la cause d’Éric Michaud reportée au 29 novembre

Shawinigan — L’enquête sur caution d’Éric Michaud, cet homme de 37 ans qui est soupçonné d’avoir délibérément brûlé les mains d’un bébé âgé d’un an, a été reportée au 29 novembre.

Lors du retour de cette affaire devant le tribunal mercredi, son avocat Me Pierre Spain a en effet expliqué qu’il venait tout juste de recevoir plusieurs éléments de preuve. 

Il a donc demandé du temps supplémentaire pour consulter les documents et préparer la tenue d’une enquête sur caution. Il demeure donc détenu jusqu’à nouvel ordre.

Michaud a été formellement accusé de voies de fait graves contre une fillette d’un an et de négligence criminelle causant des lésions. Une accusation de bris de probation a également été portée contre lui en lien avec des dossiers judiciaires antérieurs.

Une femme a également été arrêtée par les policiers de la Sûreté du Québec dans cette triste affaire de bébé brûlé. Il s’agit de Cynthia Dauphinais, 22 ans. 

Elle a été accusée d’avoir omis de fournir les choses nécessaires à l’existence d’un enfant alors qu’il se trouvait dans le dénuement ou le besoin. Elle a été remise en liberté avec une promesse de comparaître devant le tribunal le 18 décembre prochain. 

Rappelons que le 29 juillet, une fillette d’un an avait été gravement brûlée aux mains. L’événement était survenu dans une résidence de la 11e Avenue, secteur de Grand-Mère. Elle avait d’ailleurs été transportée au Centre hospitalier Sainte-Justine de Montréal. Depuis, l’enfant a quitté l’hôpital mais elle gardera des séquelles permanentes de ses brûlures.