Des policiers, des enquêteurs et des techniciens en identité judiciaire étaient de retour sur la 11e Avenue dans le secteur Grand-Mère.

Bébé brûlé à Shawinigan: la SQ accentue la pression

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec étaient de retour sur la 11e Avenue du secteur Grand-Mère de Shawinigan, jeudi, pour y poursuivre leurs vérifications dans le dossier de la fillette d'un an qui avait subi de graves brûlures aux mains le 29 juillet dernier.
La sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ, confirmait en avant-midi que les policiers étaient bel et bien sur place «pour faire des vérifications et des perquisitions», et elle invitait à nouveau toute personne qui détiendrait des renseignements dans cette affaire à communiquer avec la Centrale de l'information criminelle au 1 800 659-4264.
Rappelons qu'un poste de commandement mobile avait été installé lundi près de l'endroit où se sont déroulés les événements, dans l'espoir de recueillir des informations qui aideraient à élucider les circonstances entourant cette histoire.
Les policiers avaient fait du porte-à-porte pour interroger les voisins ou toute personne qui pourrait ajouter un élément à l'enquête en cours. Aucune arrestation n'a été effectuée dans ce dossier jusqu'à présent.
Des enquêteurs des crimes majeurs et des techniciens en identité judiciaire s'étaient présentés sur les lieux quelques jours après que la fillette ait été brûlée. Ils avaient notamment fouillé l'étage du duplex où les événements seraient survenus.
Soignée à l'hôpital Sainte-Justine de Montréal, la fillette doit encore se soumettre à des traitements pour soulager les blessures dont elle gardera possiblement des séquelles.