Baisse de la criminalité à Trois-Rivières

À l'image des autres villes de plus de 100 000 personnes au Canada, la criminalité est en baisse à Trois-Rivières. Une diminution qui n'atteint toutefois pas la moyenne nationale à ce chapitre.
Statistique Canada a recensé les interventions policières ayant eu lieu au pays, ainsi que la gravité des crimes qui ont été perpétrés. Il en ressort que le taux de criminalité a diminué de 6 % en 2013 par rapport à 2012. La moyenne nationale a quant à elle chuté de 8 %. Avec un taux de criminalité de 3875 par 100 000 habitants, la cité de Laviolette se classe au quatrième rang des villes de la province, devancée par Sherbrooke, Québec et Saguenay. Seules Montréal et Gatineau ont été devancées par la capitale de la Mauricie.
D'ailleurs, les municipalités québécoises se classent toutes parmi le premier tiers des32 régions métropolitaines de recensement analysées. Seule l'Ontario devance la Belle Province dans cette catégorie.
Trois-Rivières arrive au10e rang. Il s'agit d'une cinquième année consécutive où la région voit son taux de criminalité diminuer, lui qui a chuté de 22 % depuis 2003.
La région a aussi enregistré une baisse au chapitre de la gravité des actes criminels qui ont été perpétrés lors de l'année 2013, avec une diminution de 7 %. En comparaison, la décroissance canadienne à ce chapitre est de 9 %.
Trois-Rivières se classe au15e rang pour ce qui est de la gravité des actes alors que Québec remporte la palme à ce chapitre dans la province, devancée par Barrie et Guelph d'un océan à l'autre.
Toutefois, l'indice de gravité des crimes violents a connu une hausse fulgurante dans la cité de Laviolette, avec 14 % d'augmentation. Le nombre d'agressions sexuelles et d'homicides ont contribué à cette croissance significative.