Autre peine d’emprisonnement pour Mathieu Gill

TROIS-RIVIÈRES — Mathieu Gill, de La Tuque, a une fois de plus été condamné à une peine d’emprisonnement. Il a été condamné à une peine de 10 mois et demi de prison pour vols, méfait, introduction par effraction dans une résidence et bris de ses conditions de probation.

Incarcéré depuis près d’un mois et demi, Gill passera donc les neuf prochains mois derrière les barreaux. À l’origine, Gill devait subir son enquête sur caution mardi, mais ce dernier a décidé de plaider coupable. 

Les vols perpétrés par Mathieu Gill ont été commis dans un magasin à grande surface de La Tuque. Il avait alors volé deux paires de bottes. 

Les méfaits se sont passés alors qu’il était avec sa conjointe. Celle-ci lui a demandé de quitter son appartement. Mécontent, Gill avait alors brisé une vitre et les policiers ont alors été appelés sur les lieux. 

Gill s’est enfui pour se réfugier dans une résidence privée, alors que les occupants, qui n’avaient aucune idée de sa présence dans la maison, étaient sur place. Les policiers l’ont rapidement retrouvé car ils n’ont eu qu’à suivre les traces qu’il avait laissées dans la neige. 

Ce n’est pas la première fois que Mathieu Gill est condamné à une peine d’emprisonnement. En 2015, il avait écopé d’une peine de 18 mois de prison et une période de probation de deux ans pour vol et évasion d’une garde légale. Il avait alors volé un homme qui marchait sur la rue Commerciale. 

En 2011, Mathieu Gill avait été condamné, alors qu’il était déjà incarcéré pour une autre peine, à une peine de 15 mois de prison pour voies de fait, menace de mort envers des policiers et complots pour entrave à la justice. L’homme a déjà aussi été condamné en 2005 et 2009 à des peines de cinq mois et 12 mois de détention.  

Par ailleurs, Mathieu Gill a déjà fait face à la justice pour trafic de drogue. Il avait notamment été arrêté et accusé pour trafic alors qu’ils avaient un appartement situé devant l’école secondaire Champagnat. 

«Les nombreux antécédents de Mathieu Gill ont été pris en considération par le juge pour déterminer sa peine imposée mardi», explique le procureur de la Couronne, Me Éric Thériault