Amendes salées pour des automobilistes

Des automobilistes épinglés par la Sûreté du Québec au cours des dernières semaines ont reçu des amendes salées en raison de leurs comportements fautifs.
Un automobiliste de 23 ans qui circulait sur l'autoroute 55 Nord à Saint-Boniface à une vitesse de 190 km/h dans une zone de 100 km/h a notamment été intercepté, le samedi 9 septembre vers 23 h 30, par des patrouilleurs. Il a donc écopé d'une amende de 1671 $ et de 18 points d'inaptitude tandis que son permis de conduire a été suspendu sur-le-champ, et ce, pour sept jours.
Par ailleurs, les policiers de la Sûreté du Québec ont effectué, entre 15 h 30 et 18 h 30 les 25 et 26 septembre, deux opérations de surveillance aérienne sur l'autoroute 55 dans les secteurs de Sainte-Eulalie, Saint-Wenceslas et Saint-Célestin.
Ces dernières ont permis de cibler 19 comportements fautifs pour lesquels des constats d'infraction ont été donnés. Neuf conducteurs ont été interceptés pour avoir suivi de trop près (amende de 169 $ et deux points d'inaptitude) tandis que neuf autres l'ont été pour avoir effectué un dépassement sur une ligne continue (311 $ et trois points d'inaptitude).
Un conducteur a aussi été intercepté pour avoir effectué une manoeuvre de dépassement qui a failli provoquer une collision avec un véhicule qui circulait en sens inverse. Cette faute a valu au conducteur fautif une amende de 1534 $ et quatre points d'inaptitude.
Rappelons que la surveillance aérienne consiste à recourir à l'utilisation d'aéronefs comme instrument de détection des infractions au Code de la sécurité routière.
Cette méthode permet notamment de cibler des infractions plus difficilement observables par les policiers sur le terrain. Le policier qui prend place dans l'aéronef est donc en mesure de garder un contact visuel avec les contrevenants jusqu'à ce que les policiers sur le terrain l'arrêtent.