Alexis Vadeboncoeur

Alexis Vadeboncoeur: une décision le 27 septembre

Shawinigan — Alexis Vadeboncoeur saura ce vendredi 27 septembre s’il pourra reprendre sa liberté durant les procédures judiciaires intentées contre lui pour des voies de fait et du harcèlement qui auraient été commis sur une femme au cours des derniers mois.

Au terme d’une enquête sur caution qui s’est tenue, mercredi, au palais de justice de Shawinigan, le tribunal a pris la cause en délibéré. L’avocat de Vabeboncoeur, Me Alexandre Biron, a notamment déposé des lettres d’amour qui auraient été envoyées par la présumée victime à son client après les événements qui lui sont reprochés. Il a également présenté des garanties visant à encadrer le prévenu s’il devait être libéré.

On sait que le suspect est présentement détenu pour vente et distribution de cannabis. Il purge en effet une peine de 15 mois de prison pour des infractions commises en février 2019. Connu pour avoir fait l’objet d’une arrestation musclée par des policiers de Trois-Rivières en février 2013, il compte également de nombreux antécédents judiciaires.

Les événements qui lui sont reprochés ont trait à des voies de fait qui auraient été commis sur une femme en janvier dernier, avant sa plus récente incarcération pour les infractions liées au cannabis. Quant au présumé harcèlement criminel contre la même femme, le délit aurait été perpétré en juin dernier pendant sa détention. La présumée victime avait ensuite porté plainte contre lui, ce qui avait entraîné le dépôt au début de septembre des nouvelles accusations par la procureure de la Couronne, Me Catherine Vincent.